Hello tout le monde ! Petit article pour vous raconter mon parcours professionnel, jusqu’à mon arrivée jusqu’ici. Je vais essayer de la faire court, car je ne me suis jamais clairement éternisée sur ma vie.

Re-situons déjà tout ça: Comme vous le savez déjà sans doute, depuis juin dernier, je suis revenue vivre en Picardie, après quelques temps passés à Lyon. (si tu ne sais pas pourquoi, alors tu peux lire mon article ICI! Il explique pourquoi nous avons déménagé). Je dis: « revenue vivre », parce-que j’ai vécu en Picardie, à St-Quentin dans l’Aisne exactement, à partir de mes 12 ans! Et oui, une vraie picarde de cœur.

Retournons au commencement: En fait, je suis née en région parisienne, et j’y ai vécu jusqu’à ma 6ième. Sarcelles, Survilliers, voici les villes dans lesquelles j’ai grandi étant petite! Héhé, on ne s’y attendait pas à celle là, hein?! Bref. Je suis donc arrivée à St-Quentin, au Collège/Lycée Henri Martin. J’ai adoré y vivre mon lycée! Tellement, que j’ai demandé a être interne pour mon année de Terminale, pour «mieux réviser, et avoir un bon rythme» … Teuteuteu! C’était surtout pour vivre avec mes copines, avoir notre petite chambre et, accessoirement, s’aider et réviser, moui moui. En tout cas, ça nous aura réussi, car le BAC était in the pocket. J’avais déjà, à l’époque, une envie de voyager, et ce lycée m’a confortée dans cette idée, car il m’a beaucoup fait voyager. J’ai appris l’italien en seconde langue, nous avons été plusieurs fois en Italie, en voyage scolaire (Rome, Naples, Capri, Pompei, Sicile), et j’en suit tombée amoureuse! J’ai même fait du chinois LV3, et nous avons fait un superbe voyage en CHINE, et oui! Muraille de Chine, Shanghai, place Tien an Men, et tout, et tout, c’était incroyable!

Bon, j’ai bien l’impression que je rentre un peu dans les détails..! Mais, ça me fait plaisir de repenser à cette chouette époque. (On dirait une mamie là, nan?) Je la fais court maintenant, promis! (mytho).

Muraille de Chine, Terminale

Shanghai

On s’envole: Après le Lycée, s’en suivit: la FAC, les années étudiantes à LILLE! Lille, ma ville! Rhalalala, la liberté, l’appart, la fête, la fac, les potes, la bière, les restau, le tout et le n’importe quoi! Le kiff quoi!

Première année: LCE italien, que j’ai clairement loupé, «bha la FAC subit un blocus depuis février… QUOI, attends? En grande vacances commencent donc à partir de février? J’ADORE LA FAC!» …

Allez, un peu de sérieux, je recommence donc une première année, de Psychologie. C’est parti, QCM et compagnie…. beurk. Du coup, après avoir validé ma première année de psycho, je me suis lancée en « pluridisciplinaire » afin de devenir: PROFESSEUR DES ECOLES. Et là, c’était partie! Cours de toutes les matières, stage en école, etc.

La fête, Lille

La bière..

Et les potes

Le Broc <3

Lille <3

Master: Je passe donc mon master à l’ESPE (= écoles supérieures du professorat et de l’éducation), afin de préparer de concours prof, le CRPE. Pour écrire mon mémoire, je vais vivre 3 mois dans un autre pays… et devinez ou? En ITALIE ! Elle me suit, enfin, je la suis! Merci Henri Martin, merci l’Italie, et merci l’ESPE de me donner l’opportunité de vivre cette expérience extraordinaire, vivre et Italie, et donner des cours de français dans une école italienne.

En Italie : J’ai donc vécu là bas avec une amie, pendant 3 mois, dans un bourg nommé Spello. Il se situe entre Florence et Rome, dans les terres.

Les horaires sont différents là bas, tu commences à 8h et tu termines à 13h00! Génial non? Seulement voilà, quand tu vis pendant 3 mois, dans un village de 8000 habitants, magnifique certes, mais, hormis, un restau, une épicerie, des personnes âgées, des chats, et les élèves de l’école, il n’y à pas grand chose … alors, tu te fais iech au bout d’un moment! Parce-que ok, ça te donne du temps pour bosser ton mémoire… mais bon, c’était pas clairement dans nos priorités! Ca nous a donc permis de découvrir d’avantage l’Italie et de faire moult et moult apéro italiano! Si, siiii!

Les nombreux chats de Spello

 Rome

Ma Vic, colloc’ d’Italie

Spello

Florence, Ponte vecchio

De retour en France, on passe le M2. Et là, je peux me la raconter: Master acquis avec Mention Très bien! j’vous l’avais pas dit que l’Italie ça m’avait réussi?

Professeur des écoles: Finalement, quelques temps après tout ça, n’ayant pas obtenu le concours (hé, on peut pas tout avoir hein), j’ai posé des CV pour devenir Prof contractuel (l’éducation nationale peut embaucher des prof sans qu’ils aient le concours. Il faut bien évidemment passer un entretien, afin de savoir si le profil et le niveau correspondent). Je me suis faite embauchée dans une école primaire. Et devinez où? Bha à St Quentin bien évidemment! Ahaha! Me revoici là, et prof d’un CE1, pendant 7 mois! Une éxpérience merveilleuse, car j’ai eu la CHANCE de tomber dans une école et une classe vraiment parfaite. Non non, je ne rigole pas, l’enseignante que j’ai remplacé me l’a même dit  «c’est l’une des plus chouettes classe que j’ai eu»… Entre l’ambiance de classe au top, et l’équipe pédagogique adorable et aux petits soins, je ne pouvais pas mieux tomber. Et même si la ville ne m’attirait plus, c’était super! Et oui, ça faisait 7 ans que je vivais à Lille, alors le retour à St Quentin était un peu improbable. Je ne regrette absolument pas, au contraire. Pour tout avouer, je n’ai pas réussi à gérer ce nouveau travail, et les révisions du concours … je ne l’ai donc même pas passé.. J’avais peur de ne pas le réussir et d’être déçue de moi. J’étais rationnelle, et je savais que je n’aurai pas eu le niveau (surtout en maths, mon point méga méga faible!).

Enfin voilà, et Instagram dans tout ça ?

Et bien, instagram est arrivé dans tout ça, au fur et à mesure de toutes ses années. Et c’est surtout à la fin de mon année de prof, que ça a pris une ampleur phénoménale! Je n’avais pas de blog à cette époque, mais je postais quasiment matin, midi et soir des photos. Je me suis découverte une passion à créer mon insta, créer des liens avec ma communauté. J’ai passé beaucoup de temps sur mon téléphone afin d’en arriver là. J’ai apprivoisé cette application au fil des années, oui, parce-qu’on parle en année, pour devenir instagrameuse. Et au départ, je rêvais d’avoir une montre, mon premier partenariat, j’étais toute contente! Ensuite, je rêvais de tester des restaurants et des hôtels à Paris … ce qui arriva! Puis tout s’est enchainé, jusqu’à ce que des marques me proposent des contrats, des vrais! Payée pitou pitou! Wahouuu, mes premières factures, mes premiers devis, mes premiers briefs à suivre .. J’ai donc du me créer une auto-entreprise « un numéro de SIRET? What? ».  Ca y est, je peux dire que je suis « auto-entrepreneuse », la classe, non? Qui l’eu cru, après un parcours comme celui-là? Et ensuite, j’ai rencontré Paulette, à Lille d’ailleurs! C’est avec elle je me suis lancée dans l’aventure PDSEN (Pas de Salade Entre Nous)! J’ai pu écrire des articles sur mes expériences. Et voilà, me voici ici aujourd’hui, à vous écrire et à vous expliquer tout ça! 😀 Je ne rentre pas dans les détails quant au métier d’influenceur, indtagrameur,  mais si vous désirez en connaître davantage sur ce que je vis au quotidien, et sur la façon dont je suis arrivée jusque ici, alors faite le moi savoir en commentaire, et je rédigerai un article sur tout ça :).

Ciao ciao!

Quelques réponses à vos questions : –Oui, le métier de prof peut me manquer parfois, car j’ai adoré l’être, et j’adore le contact avec les enfants et me sentir utile à l’apprentissage! -Pour réussir à devenir instagrameuse, influenceuse, j’ai fait ma demande d’ACCRE à pôle emploi, de ce fait, j’ai eu des aides financières au départ, et j’avais une diminution de % à donner à l’URSSAF (environ 5%, la première année de création de l’entreprise, 12% la deuxième année, 16% la troisième année et pour finir à 23%, le pourcentage normal de tes recettes à donner à l’URSSAF)

Rejoindre la discussion 12 Commentaires

  • Delphine Delaporte dit :

    Moi, je dis « BRAVO !!! »
    J’admire ton travail et si je le pouvais, je ferai exactement comme toi..tu as travaillé et tu travailles beaucoup pour en être arrivé là…ah si j’étais plus jeune
    Je te fais de gros bisous

  • Audrey H dit :

    Je suis très impressionné par ton parcours ! J’ai débuté pour ma part sur instagram il y a 2 ans et depuis l’an dernier je pensais pas atteindre 1000 abonnés. Je dirais que je suis sur les débuts, sans savoir si je veux devenir instagrameuse / influenceuse.. J’aime énormément la photo et les voyages donc peut être je trouverai une porte de sortie comme toi.. mais j’aimerais savoir comment les premiers contrats sont venus à toi avant la creation de ton blog ?
    En voyant mon profil, aurait tu peut etre des conseils / recommandation à donner ? (hamon_audrey)

    Merci en tout cas pour toutes tes astuces et le travail que tu met à l’oeuvre sur instagram ! 🙂

    • Carolananas dit :

      Hello Audrey,

      Merci pour ce mot.
      Et bien, j’ai passé beaucoup de temps sur Instagram, et ce n’est que partir de 50.000 abonnés que j’ai commencé à me faire rémunérer … il y a 2 ans, les contrats n’étaient pas aussi répandu que maintenant. Aujourd’hui, les « micro-infleunceurs » se font rémunérer (10k d’abonnés), et c’est super, car ça devient un véritable métier.
      Ton compte est très joli! Pour tout avouer, je n’ai pas réellement de conseils pour « grandir », hormis être très présente sur tes réseaux et faire ce qui te plait 🙂
      De rien, et merci à toi pour ces mots!

  • Vic dit :

    Trop chou toi ❤️

  • Pauline dit :

    Quel parcours ma belle, bravo ❤ Jen suis vraiment admirative Et je partage les moments de folies que tu as eu à Lille, j’y ai passé trois belles années à la FAC ❤
    Gros bisous et bon dimanche

  • Margo dit :

    Super article ! J’adore te suivre toi et Paulette (qui est troyenne comme moi!) vous apportez vraiment une touche de fraîcheur et d’humour ! Ton parcours fait rêver au final, un enchaînement de choses qui font que tu en arrives là. C’est génial ! Moi je suis dans les rh mais j’aimerai professionnaliser davantage mon insta, je suis d’ailleurs une « formation » dans ce sens. Je n’attends rien de précis, mais si de jolies choses peuvent arriver j’en serai ravie ! Bonne continuation et bisous à O’Malley !
    margoes_around

    • Carolananas dit :

      Coucou Margo(es_around : chouette pseudo!)
      Merci pour ce chouette petit mot! On est ravie de savoir que tu aimes nous suivre!
      J’espère pour toi que ça marchera, en tout cas, ton compte est très joli!
      Bonne continuation à toi!

  • Campet dit :

    Whooou quel parcours atypique ! Mes félicitations tu es vraiment une source d’inspiration ! A vrai dire je commençait à perdre un peu espoir… En effet je suis a la fac mais contrairement à toi je commence un peu à décrocher, le master c’est galère aha (mais je ne vais pas lâcher si prêt du but) ! Du coup adorant la photo et le voyage je prends plaisir à le partager sur instagram mais ma communauté peine à s’agrandir… peut être aurais tu des conseils ?? Mon compte est le suivant : chloe_cmpt
    En tout cas merci pour tes articles ils sont top je me demande bien si je ne vais pas me lancer dans un blog j’adore l’idée de partager mes expériences avec le monde !
    Bisous et bonne continuation…

    • Carolananas dit :

      Hello Chloé,
      Merci beaucoup pour ces mots, ça fait plaisir de lire cela!
      Ahah je comprends, dur de s’accrocher, et tu as bien raison, ne surtout pas lâcher! C’est toujours mieux de s’assurer d’avoir fini ses études, enfin, selon moi :). C’est rassurant en tout cas! Courage pour ton master!
      Ravissant compte! Oui pourquoi pas te lancer dans un blog voyage, ça ne pourra qu’appuyer ton insta, même s’il existe aujourd’hui déjà pas mal de blog comme ça.
      Pour les conseils, je vais écrire un article, étant donné que vous êtes plusieurs à me le demander 🙂
      Belle journée!

  • […] le savez sans doute, je suis Picarde de cœur. Si vous ne le savez pas encore, alors filez lire cet article ICI, dans lequel je vous raconte mon […]

Laisser un commentaire