Mon jeu préféré

La marque Hasbro m’a lancé le petit challenge de vous écrire un article « confessions » en liant celui-ci avec leur nouveau Monopoly, mon jeu de société préféré. 

J’ai toujours aimé ce jeu pour ce petit côté marchand, où on peut acheter des propriétés, construire des maisons, puis des hôtels et enfin…. DEVENIR RICHE !!!!
(En tout cas, sûrement la plus riche de ses amis, ou de sa famille, à la fin d’un déjeuner dominical, ou d’une soirée sympa entre amis. Du coup, devenir riche pendant…. 2h.)

Parce-que oui, j’en entends déjà certains me dire, « Non mais le Monopoly ça dure 5h… », j’ai envie de vous conseiller surtout d’arrêter d’inventer 1000 règles à ce jeu, tout ça pour arriver à gagner, renflouer ses caisses, ou faire plaisir à Mamie Jeanne qui n’a plus de sous. Vous verrez que le jeu sera plus sympa en plus de cela, et que vous passerez un excellent moment. 

J’ai été ravie évidemment d’accepter ce challenge surtout quand j’ai découvert que ce nouveau Monopoly avait pour Thème : LA FRANCE. À chaque case de cette nouvelle version, une ville, un monument adoré, une région de ce très beau pays dans lequel j’ai plaisir à vivre.

Du coup, l’idée était de vous écrire un article sur la case de mon choix. Ça été très difficile de choisir, parce que j’ai eu des tas d’idées, beaucoup trop de cases que j’adore : Le Mont-Saint Michel, mon monument français préféré, la Corse ou encore l’Île de la Réunion, des îles que je rêve de visiter, Fort Boyard, parce que c’était l’un des jeux télévisés que je rêvais de faire depuis toute petite, (après Money Drop, ou encore Koh Lanta, ou Pékin Express,… merci de ne pas le créer sur tous les toits), ou encore Cannes pour son festival de Cinéma, grande amatrice que je suis, pour n’en citer que quelques uns. 

J’ai fini par choisir la case : LILLE. 

Vous m’avez souvent posé la question de mes origines, de mon parcours étudiant et bien c’est ma façon de pouvoir y répondre. 

Je suis née à Troyes, en Champagne-Ardenne, où j’ai vécu jusqu’à l’âge de mes 19 ans (Oui parce que j’ai trouvé que la liberté, les sorties entre copains, « faire le mur » et le tutti quanti c’était plus amusant que de réussir sa seconde. Évidemment… j’ai donc redoublé cette année là, mais je ne regrette rien, je n’ai que de beaux souvenirs de ces années-là. 

Je suis ensuite partie vivre à Lille, dans la volonté de poursuivre mon cursus étudiant dans les études de communication. Paris, ne me disait rien du tout, et Lille, me paraissait chaleureuse, attrayante et sympa ! 

J’ai donc d’abord fait un BTS communication globale de 2 années chez ESUPCOM, pour rentrer ensuite en BACHELOR Digital puis de suivre un cursus de Master « Expertise Digitale » pendant 2 ans toujours dans la même école. 

J’ai apprécié ces 5 années de vie dans cette ville. Beaucoup. J’ai réalisé mon Bachelor et mes années de Master en alternance, ce qui m’a permis de vivre pendant 3 ans ( à 1000 à l’heure) entre Paris (pour mon alternance dans l’agence Madame Monsieur, durant 2 ans (Bachelor + 1ère année de Master) puis chez Eat Happy Sushis, entreprise allemande spécialisée dans la vente de mets japonais en super et hypermarchés, la dernière année de mon Master), et Lille pour mes moments en école. J’étais loin (même très très très loin) d’être une élève exemplaire, mais j’ai pu apprendre beaucoup dans le domaine de mon métier d’aujourd’hui et j’ai aussi pu profiter beaucoup de mes « plus belles années ». 

J’ai rencontré des personnes incroyables, tant dans mon école, parmi les élèves ou le corps professoral, que dans ma vie (souvent nocturne) étudiante qui m’ont permis de m’enrichir. C’est sûrement dans cette ville que j’ai appris le plus, que j’ai grandis le plus, où j’ai le plus ris aussi, et où j’ai pris le plus de claques. Mais ne doit-on pas passer par là pour avancer dans la vie ? 

Je pourrais vous parler de ces années encore longtemps, mais le principal y est. 

À toutes les personnes qui se reconnaîtront dans cet article pour avoir vécu ces années à mes côtés, dans les bons comme dans les mauvais moments, je vous remercie sincèrement de votre presence, ou simplement parfois de votre bienveillance. 

Si le coeur vous en dit, racontez moi vos années d’étudiantes, ou dites moi tout simplement le monument ou votre région préféré(e). 

Je vous laisse sur ces mots, j’ai une partie de Monopoly qui m’attend, je dois devenir Riche et en plus de cela, mettre une taule à mon chéri !! 

Avec tout mon amour, 

Votre Paulette.

PS : C’est aussi dans cette ville que j’ai rencontré votre Carolananas adorée !! À l’une de mes premières soirées de blogging pour le lancement de Deliveroo à Lille. (Merci de ne pas compter les années…).

Rejoindre la discussion 3 Commentaires

Laisser un commentaire